textes 1993

Sur la création artistique : Du mythe au complexe de Pygmalion. Jean-Paul Dromard
J'ai été amené à m'intéresser au mythe de Pygmalion d'une double position: comme psychanalyste et comme sculpteur ; ces deux pratiques étant chez moi dans une certaine relation d'interaction. Ce mythe illustre, de façon radicale, la question du rapport particulier qu'entretient l'artiste avec son oeuvre. Il traite également de la question de l'amour dans sa forme absolue et dans sa dimension fondamentalement narcissique. C'est surtout du premier aspect dont je parlerai ici.Texte

De Robert Houdin à Freud. Jean Gabirot
Les relations entre l'illusionnisme et la psychanalyse, quel beau sujet pour un transfert de travail !De quoi gâcher toutes mes vacances, qui de toutes façons s'annonçaient mal, alors... Alors, juillet et août furent consacrés â résoudre ce casse-tête et à produire une cinquantaine de pages de... relations. Restait le problème du destinataire. L'idée de contacter les CCAF m'amena à rencontrer Jacques Nassif qui, après un entretien très amical, me proposa de résumer en dix pages maximum, si possible autour du thème de cette année: croyance, loi, transfert, et ce en quelques jours, si je voulais être publié dans ce courrier.

Position sur la question de la feuille de remboursement dans le cadre d’une relation psychanalytique. Jean-Paul Dromard
En France, depuis quelques années, la pratique qui consiste chez certains médecins à introduire dans le cadre de leur fonction de psychanalyste une feuille de remboursement des séances, tend à se banaliser. Au point que les demandes qui s’adressent aujourd’hui au psychanalyste portent de plus en plus fréquemment l’exigence de ce remboursement ! Que doit-on penser de cet état de fait ? Doit-on considérer qu’il s’agit d’un problème mineur, ou, au contraire, doit-on reconnaître que c’est un problème éthique majeur qui dénature l’acte psychanalytique dans ce qu’il a de plus subversif, de plus novateur et de plus efficace.