textes 2016

 

Pour relancer le voyage

Adresse à la prochaine A.G. des C.C.A.F.

Jacques Nassif

On le pressent, le moment est assurément venu de relancer notre association, voire de lui trouver un second souffle.

Il faudrait pour cela lui donner une nouvelle raison d’être, même si cela n’ira pas sans la remise en question, on le verra, de l’un des postulats de notre fondation.

Il m’a été pour cela donné la chance d’être mis au courant d’un fait nouveau bien significatif, qui pourra sans doute motiver la proposition que je vais vous faire, mais que je dois vous exposer un peu en détail, pour prendre mon départ.

 

Redoubler le jeu du double je ?

Luc Diaz

Les temps sont difficiles…

         Cette indéfinissable densification, "pesantification" de l’atmosphère, que je ressentais, que je portais et supportais, ces regards, plus ou moins fuyant, tout à la fois, bien et malveillant, de tous sur chacun, et de chacun sur tous, était alourdie encorps par le terme de mon voyage : l’assemblée générale des Cartels Constituants de l’Analyse Freudienne, l’AG annuelle des CCAF, la statutaire, celle où l’on vote. L’on peut toujours voter en juin, voire extraordinairement… Cela reste facultatif.

Avec le temps, va…

Ne chantez pas la mort, c’est un sujet morbide

 

 

Grandir sans patrie

Lucía IBÁÑEZ MÁRQUEZ

Notre société s’apprête à l'initiative du gouvernement à inscrire dans la constitution une différence de traitement, basée sur la filiation, pour des personnes condamnées pour acte de terrorisme. Le projet de révision constitutionnelle envisage la déchéance de la nationalité des binationaux, c'est-à-dire des français disposant d’une autre nationalité.

Plusieurs voix se sont déjà élevées pour dénoncer l’aberration et le danger que cette proposition gouvernementale pourrait inscrire au sein de notre constitution en vidant de son sens la devise fondatrice d’égalité qui stipule un droit égalitaire pour tous les français.