Le dispositif sur la pratique

 

 

vase torique

 

 

Quels dispositifs ?

Depuis leur création, les CCAF expérimentent différents dispositifs, concernant l'admission, la passe et la pratique, dont ils tentent de dégager des effets de transmission.

DISPOSITIF D'ADMISSION
Comme les cartels de pratique, l’admission repose sur le tirage au sort et non sur la cooptation.
Le postulant doit s’entretenir avec deux membres des CCAF, préalablement tirés au sort par le coordonnant de l’accueil.
Au cours des entretiens, le postulant exprime ses projets de travail et les raisons pour lesquels il veut les inscrire dans l’association, ses attentes par rapport à celle-ci. Les accueillants répondent aux questions du postulant sur le fonctionnement de l’association, les possibilités et les enjeux du travail qui s’y effectue.
Le coordonnant de l’accueil, lorsqu’il a eu le retour de ces entretiens par chacun des accueillants, fait connaître au postulant la suite donnée à sa demande.
DISPOSITIF SUR LA PASSE
Se reporter à la rubrique que nous réservons à la passe sur ce site.
DISPOSITIF SUR LA PRATIQUE
Les membres de l'institution qui déclarent être engagés dans la conduite de cures analytiques, sont invités à participer à l'un des cartels de pratique, dont les participants, tirés au sort, travaillent pendant dix huit mois, selon des modalités et des thématiques qui appartiennent à chaque cartel.
Avant leur dissolution, les cartels rendent compte à un cartel d'adresse qui après élaboration fait retour aux membres de l'association, aux correspondants et à des invités. L’association est ainsi promue au rang de tiers auquel est adressé ce qui a pu prendre le statut d’interrogation sur ce que signifie le fait de se dire analyste.
Tirage au sort, travail en cartel, témoignage indirect tentent de témoigner de l'expérience analytique.

Les textes de cet onglet rapportent l'élaboration et la mise en place de ces dispositifs de la pratique....