moshL'actualité s'étalonne aujourd'hui à la nanoseconde du capitalisme financier. L'analyse freudienne n'est pas sans ignorer :

Ce qu’il faut de temps à un homme
Pour parler la trace de sa trame en jachère,
Ce qu’il faut de paroles à un homme
Pour s’accueillir dans l’ombre et la lumière.

(Adeline Yzac)

Peut-elle pour autant rester silencieuse ? Peut-elle pour autant ne pas renforcer ce qu'elle estimerait devoir dénoncer ? Elle n'en finit jamais vraiment de poser des questions, là où le capitalisme et l'État ne cessent jamais vraiment d'imposer des réponses…

Rechercher sur le site

S'abonner À La Newsletter

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Accès pour les membres et correspondants des CCAF